C-A-N-C-E-R

Ça y est, je crois bien que vous avez des frissons.  Je pense que le mot est rendu aussi puissant que la maladie. Si ce n’était que de moi, j’inventerais un nouveau nom pour cette cochonnerie.

Toujours est-il, qu’aujourd’hui, ma p’tite maman, ma merveilleuse maman, ma mère chérie, Mamilu, s’est fait opérer pour un cancer du sein.  J’ai de la misère a le croire, mais il semble que ce soit bien réel.  Selon les médecins, c’est quasiment un cancer « cute », une petite affaire de rien du tout. Quand même, je crois bien que c’est le mot qui frappe. T’as beau te dire que c’est petit, le mot « cancer » a une réputation qui le précède et elle n’est pas jolie: hypocrite, sournois et imprévisible.

La situation ne m’inquiète pas vraiment, mais j’y pense tout le temps.
Je me sens si loin. J’ai bien penser rentrer, mais avec ma gang, sans maison, en plein hiver…; je ne crois pas que cela aurait été idéal pour le repos de maman.
Évidement, cette situation fait partie des choses qu’on redoute quand on est sur la trotte comme nous… C’est confrontant et cela te chamboule ton plaisir.  J’ai perdu ma grand-mère adorée l’an dernier alors que nous étions au Costa Rica; ça été un choc et j’aurais donné beaucoup pour pouvoir la revoir avant son grand départ, mais à quelque part, j’avais déjà fait mes adieux avant de partir.  Comme elle était âgée, je savais que c’était une éventualité alors que dans le cas de la maladie de ma mère, je n’ai JAMAIS envisagé cet option. Ma mère est en forme, elle n’est jamais malade, elle est jeune…  Je sais bien que ce n’est pas aussi simple; il y a de ces équations de la vie qu’on ne peut juste pas comprendre.
Toujours est-il que je pense à elle aujord’hui et je me dis que je devrais être à ses côtés. Je ne pourrais pas faire grand chose pour la « guérir », mais au moins, je serais là com
me elle l’a toujours été pour moi.  En même temps, je crois bien qu’elle a reçu tout l’amour que nous lui avons envoyer dans les dernières semaines. Il y a des sentiments que même les frontières ne peuvent retenir.
coeur

Je t’aime maman! Nous t’aimons Mamilu! Repose toi bien et refait tes forces car… cet été ON ARRIVE!!! 😉