Conjuguons le verbe « pleuvoir »*

On dirait bien que la saison des pluies vient de commencer… Quand il pleut ici, tu n’as pas beaucoup d’options : pas de cinéma, pas de bibliothèque, pas de jeux intérieurs… Et quand il pleut, il pleut alors personne n’a le goût de sortir, en conséquence, nous n’invitons pas d’amis et n’allons pas chez des amis. Les enfants sont survoltés! Eric dit que c’est très bien comme ça, que c’est de la bonne énergie qui s’explique facilement par le fait que nous n’avons pas de télé!   Selon lui, autrement, ils seraient en train de « s’abrutir » devant le petit écran; rien de moins! C’est certains que vu de même… Reste que les enfants s’amusent beaucoup dans notre toute petite maison…  C’est le bordel, mais devinez qui cela dérange? Certainement pas les cocos! Je dois avouer que je trouve assez merveilleux de les voir s’amuser, comme ça peu importe la situation: petite ou grande maison; avec amis ou pas d’amis; en dedans ou dehors; au soleil ou sous la pluie… Si je résume la situation actuelle: nous avons des enfants super éveillés qui malheureusement se retrouvent avec des parents un peu trop fatigués…

La pluie, c’est vraiment comme quand il y a une tempête de neige au Québec, sauf que cela dure un ou deux mois!!! Cette année, nous sommes chanceux, nous en sommes à notre première vraie semaine de pluie.  Aussi, très peu d’orages électriques comme nous avions eu en quantité l’an dernier. J’imagine que l’Univers équilibre sa distribution aux différents pays : « Le Costa Rica. OK, cette année, ils auront un gros tremblement de terre, mais très peu d’orages! Check! Suivant.»!

J’ai vu passer ce petit vidéo : différentes caméras de surveillance qui ont filmé le tremblement de terre du 5 septembre dernier. J’aimerais ne plus vous en parler, mais il y a toujours quelque chose qui m’y ramène…

* Puis, avez-vous essayé de conjuguer le verbe « pleuvoir »? Pas facile hein… 🙂