Du sang et des cris!

Alors, juste comme je terminais d’écrire le précédent billet en me trouvant bien comique, il y a mon beau Billy qui arrive en hurlant.  Le sang giclait…  Il m’a fallu quelques secondes pour analyser la scène : c’était-il fait mordre par un serpent? Piquer par une abeille? Mais c’est quoi ce sang ???  Après analyse, c’est son doigt qui est touché.

Premièrement, calmer le blessé et ses amis qui sont en pleine hystérie.

Deuxièmement, laver le bobo et voir ce qui en est.

Troisièmement, respirer plutôt que de perdre connaissance!

Je résume:  Les enfants jouaient tranquillement dehors lorsqu’ils ont décidé de faire des pompes (push up).  Comme si ce n’était pas suffisant, Billy s’est mis une roche sur le dos, question d’augmenter l’intensité de l’exercice.  Mais voilà que la roche (on ne parle pas ici d’un caillou, mais bien d’un énorme morceau de béton!) est tombée directement sur le petit doigt de notre musclé champion.   Résultat: un petit doigt « éclaté »!!!

Ouille! Ce n’était pas beau à voir! Et Billy criait car il croyait qu’il lui manquait un bout de doigt.  Pauvre chéri, il pensait qu’il allait mourir.  C’est qu’aucun enfant n’avait jamais vu autant de sang…  nous avons bien nettoyé en attendant Biz-Papa qui devait rentrer sous peu.

Eric est arrivé et nous avons décidé que nous n’avions pas besoin d’aller à l’hôpital.  Ce qui m’inquiétait ce n’était pas tant le bobo que les risques d’infection; après tout nous vivons pratiquement en pleine jungle…  On fouillait internet, puis je me suis rappelé notre ami français, Michel, qui vit à Manzanillo; il est chirurgien et vous savez quoi? Sa spécialité est la reconstruction des mains!!!

C’est donc Michel qui nous a guidé pour les soins de Billy. J’étais contente de voir qu’il n’était pas trop inquiet.  Le seul risque qu’il voit c’est la possibilité que l’ongle, qui a été « libéré », repousse mal si nous n’arrivons pas à le placer.  C’est un enjeu uniquement esthétique. Nous avons un suivi de prévu 48h après l’accident, soit ce soir!

Le blessé se porte bien (la maman aussi (s’il y en que cela intéresse ;)!) et le bobo n’est pas infecté, mais il est encore loin d’être joli… Pour vous donner une idée, voici ce que Billy m’a dit :  » Maman, on dirait de la viande! ».