Eric est découragé…

Que voulez-vous, je suis faite comme ça et on dirait que les Nicaraguayens l’ont bien compris…

Aujourd’hui, nous sommes revenus de la plage avec, je suis certaine que vous connaissez, des petits animaux fabriqués en coquillages.  Et oui, on a bien besoin de cela… C’était une petite fille de 12 ans et son frère de 13 ans qui les vendaient … Ils sont venus jouer avec nous, parle, parle, jase, jase… La maman est arrivée avec un bébé dans les bras… Il n’en fallait pas plus pour que je succombe 🙂

L’autre jour, pendant que nous étions au resto et que les enfants jouaient dans le sable, un gentil vendeur de poterie est venu nous jaser. Nous lui avons bien dit que nous n’étions pas intéressés, que nous n’avions pas de place dans les valises… Il est resté tout de même pour jaser… Il était super sympathique… Je lui ai acheté deux tasses…

Ils ont tellement le tour. Même les enfants sont vraiment bien « entrainés ».  Et puis, je me dis toujours:  » Ce n’est pas grand chose pour nous et pour eux, ça peut faire la différence ».      Pour Eric, c’est de la « grosse business », ces vendeurs de rue sont des tops manipulateurs.  Je le sais bien, mais moi j’achète toujours de celui qui n’est pas comme ça, celui qui est différent! 😉

Voici nos nouveaux amis! Chut! Je n’ai pas dis à Eric que j’ai payé pour 5 alors que nous n’en avons pris que 2!!!

2-DSCF6616

Billy, trop fier de me ramener un serpent mort!

1-DSCF6614