Histoire de visa

Il y a quelques semaines, j’ai allumé (un peu tard) que ce serait super de faire venir Marisol (vous vous souvenez ma super étudiante de français?) chez ma sœur au Québec comme « Au pair », c’est-à-dire pour aider ma sœur cet été avec les enfants et la maison. Marisol était bien emballée de l’idée et ma sœur aussi.

Par contre, les parents de Marisol, qui a 17 ans et demi étaient … un peu craintifs. En bon Ticos (les Ticos ne veulent jamais déplaire alors ils vous donneront le chemin même s’ils ne le connaissent pas, vous diront que c’est délicieux même s’ils détestent), ils me donnaient toutes sortes de raisons pour étirer la démarche… Je n’arrivais pas à savoir exactement le fond de l’histoire. Une fois que j’ai réglé toutes leurs « réticences », ils n’ont eu d’autres choix que de me dire qu’ils n’étaient pas prêts à la laisser partir… C’est dommage, mais j’étais contente d’avoir l’heure juste.

Au fil du temps, j’ai parlé de mon projet à mon amigo taxi Wilberth. Quand j’ai su que cela ne fonctionnerait pas, j’étais pas mal débinée. Par hasard, Wilberth en a parlé à une copine qui par hasard a une fille de 19 ans qui par hasard avait déjà son passeport et qui était prête à partir demain matin!!!

Wow! Je me suis re-emballée, j’ai rencontré Valeria, mais le temps commençait à pressé. Nous avons fait les démarches pour la demande de Visa et nous avons rapidement reçu la réponse que notre demande était refusée!!! Argghhhhh!

Cette situation me choque vraiment car je sais que ce serait bon pour tout le monde : bon pour ma sœur, bon pour ses enfants et super pour Valeria qui vivrait une expérience unique qui peut changer sa vie. Cela me fait vraiment suer que pour une question de paperasse et de procédures, le projet ne pourra pas avoir lieu…  La prochaine fois je vais m’y prendre à l’avance et vous pouvez être certains que je trouverai une façon pour que cela fonctionne!

Cela m’a fait réaliser comme nous sommes chanceux, nous Canadiens, de pouvoir aller presque partout sans trop de problèmes. Les Ticos, entre autre, ont besoin d’un visa pour aller presque partout (sauf certains pays pas trop loin comme le Mexique et Cuba). Ils doivent toujours démontrer qu’ils ont les moyens de voyager, qu’ils vont revenir à la maison après leur voyage, idéalement, ils sont invités par quelqu’un …. C’est beaucoup, beaucoup d’informations et de paperasse qui leur sont demandés. Bref, pas facile pour un Tico de voyager!