La St-Jean : ça juste pas de bon sens!!! (deuxième partie)

Le clou de l’événement se tenait du dimanche 23 au mercredi 26. Pas facile de tout vous transmettre en mots; heureusement j’ai des images!!!

D’abord, il faut savoir que l’ensemble de la fête tourne autour d’offrandes et de «sacrifices» pour San Juan.  Le village s;appelle San Juan de Oriente, il fete donc St-Jean Baptiste qui est leur « saint ».

Ainsi, il y a un majordorme qui est en charge de recevoir les offrandes et en échange, il donne de la nourriture et des feux d’artifices. Le majordorme choisit des « alguasilda » qui recevront pour lui des offrandes.  La nièce de Ervin, Nacy, était alguasilda cette année.  Être majordorme ou alguasilda est une sorte de dévotion; cela demande beaucoup de temps et d’argent.  Voici comment cela fonctionne.

L’alguasilda doit remettre des Nacatamales (nourriture typique emballée dans une feuille de banane), des rouquillas (sorte de beignes) et de la chicha (breuvage national à base de maïs fermenté).  Toute la famille participe, comme nous sommes presque de la famille, nous avons participé.

Après le jus de poulet, le jus de cochon!

Jeudi, j’ai passé la journée à trier des grains de maïs qui allaient servir à préparer la masa (pâte) pour faire des Nacatamales.  Vous vous souvenez des Tamales du Costa. Ici, c’est le même principe, mais … différent!   Différent en ce sens que les Nacatamales sont beaucoup plus gros et contiennent plus d’ingrédients. Aussi, tout est cru.  On y met donc une poignée de masa, un gros morceau de porc (tué la veille!), des patates, des tomates et un bouquet de menthe.  C’est énormément de travail. Nous en avons fait 550!!! J’étais en charge d’attacher les paquets.

Imaginez, tout le monde vient aider. Prendriez-vous congé pour aller trier du maïs toute la journée pour votre belle-sœur?  Puis encore le lendemain pour faire les tamales, de 4h du matin à …. ?

Stellie est venue m’aider! Cela nous a pris au moins 7 heures de triage!!! 

Image

 

Voici les fameux Nacatamales!!! 

Image

 

 

 

Image

 

Voici l’equipe!

 

Image

 

En voila une batch a la cuisson!!! 

 

Image

 

Voici le baril de chicha!!!

 

 

Image

Les offrandes

Le samedi, les gens venaient porter leurs offrandes tout au long de la journée, des offrandes de fruits et de fleurs.  En échange, ils reçoivent leur petit paquet préparé par la famille.

Voici un ami de la famille qui arrive de Niquinomoh (20 minutes de voiture!) pour porter ses offrandes! 

Image

Le dimanche, les offrandes sont montées sur des barres de bois afin d’être transportées au « ramadan ».  C’est juste incroyable. Parmi les offrandes se trouvent beaucoup de cocos et de régiment de bananes : ça pèse une tonne!!! Tout est attaché à la barre : c’est magnifique!

ImageImage

Image

C’est là que les gars entrent dans la partie; ce sont eux qui transportent les barres jusqu’au « ramadan »; Eric avait été choisi pour ce poste… j’ai tellement rit! J C’est très long avant que ça démarre, mais quand ça part, ça part. Personne n’avait dit à Eric que cela ce faisait pratiquement en courant… Bref, il a manqué le départ, quelqu’un a couru prendre sa place et tout c’est replacé.

Donc, ils partent avec ces barres de 800 kilos (?), en courant, pour aller rejoindre la statue de San Juan qui pour l’occasion sort de l’église. Ils se rejoignent sur la grande route dans un brouhaha de pétards et de musique.  C’est dangereux; d’ailleurs, le danger m’a semblé omniprésent pendant cette fête.

Le ramadan

Ce qu’ils appellent le « ramadan » est une énorme structure de troncs d’arbres qui servira à recevoir les offrandes. Ils montent cette structure pour l’occasion, à bras d’homme, sans machine… C’est tellement dangereux… voyez par vous-mêmes!

Premiere partie: Voyez la totale avec la musique, le gars saoul et les petards!!! 

Deuxieme partie: Vont-ils reussir? Voyez-vous le danger????

Voici le resultat final… incroyable!!!! Et ils en font deux comme ca, l;autre, ils le font dans la rue!!! 

Image

Donc, de la grande route ou se rejoignent San Juan et ses offrandes, tous partent en direction du ramadan pour y monter les fruits… une autre étape tellement dangereuse… ça juste pas de bon sens…  Voyez un peu.

Par contre, ça vaut le coup : c’est magnifique! De voir tout ces fruits et ces fleurs : wow!!!

 

Nous avons beaucoup aimé participer à cette journée unique.  Tout au long de la journée, le rhum et la chicha coulent à flot pour donner de la force aux porteurs … Vers 18h, Eric dormait sur une chaise… les enfants ont trouvé cela bien drôle! Pas facile la St-Jean!!!