Mon chum avec un pénis dans les mains…

Et bien, nous avons eu toute une soirée hier (dimanche)!!! Beaucoup d’actions pour une fête d’enfants! Par où commencer…

La fête: Costa Rica 0 Nicaragua 1

La fête comme telle n’était pas tellement différente d’une fête au Costa sauf que: ils servaient des frites maison!!! Du coup, j’ai été charmée! Plus, il y avait des musiciens, guitares et marimba; autre coup de charme!

Pour le reste, cela ce ressemblait: tous assis en rond puis on mange, on mange… Il y avait deux pinatas géantes et malgré tout les enfants ont attrapé très peu de bonbons (yesss!).  Stellie s’est consolé en repartant avec la tête de Fraisinette!

La petite cocotte, Abril, fêtait son 2è anniversaire.

On passe au « balcon »….

Contrairement au Costa Rica, nous ne nous sommes pas fait expulser à l’arriver du gâteau.  Les invités sont partis tranquillement, mais la famille d’Ervin nous a invité à veiller sur le trottoir. Et c’est là que l’action a commencé…. Qu’est-ce que nous avons rit!!! Je devrais plutôt dire : qu’est-ce qu’ils ont rit de nous!;)

Ils ont servi de la bière puis nous ont piqué une jasette sur le trottoir en nous posant beaucoup de questions sur le Québec et la vie là bas.  Je ne sais pas trop pourquoi, mais ils semblaient penser que c’est dangereux…  Ils s’imaginaient que nous ne pouvons pas faire comme eux et veiller sur le « balcon ».

C’est Eric qui a parti le bal en répondant à une question: il voulait dire que cela faisait longtemps que nous n’avions pas été seuls sans enfant, mais eux ont compris que cela faisait longtemps que nous n’avions pas… vous savez… Monsieur avait l’air de se plaindre… Ils ont tellement rit!

Et puis, pour ma part, j’ai vraiment failli tous les faire s’étouffer quand je leur ai dis que notre plus gros problème est qu’Eric veut toujours se coucher de bonne heure… Eric croit que je pourrais faire une carrière de stand-up comique en espagnol!!! C’est qu’Eric venait juste de bailler….Ensuite, j’ai essayé de rattraper le coup… Trop tard, tout le monde se bidonnait.  Ils insistaient pas mal pour qu’on ait un enfant de plus, un petit Nica pour compléter la famille!!!

Ce n’est pas facile de transposer par écrit, mais disons qu’ils ont beaucoup rit. Pour Eric, c’est clairement son espagnol qui l’a mis dans le trouble. Pour ma part, Eric me dit que ce genre de situation m’arrive assez souvent en français aussi alors… je n’ai d’excuse que ma blondeur! 😉

Vous attendez l’histoire du pénis??? La voici… 

1-DSCF7369

Devinez ce que nous, Québécois, avons en commun avec nos amis de San Juan de Oriente? Le 24 juin; la St-Jean évidement! Pour l’occasion, ils ont une drôle d’activité, un genre de rituel de virilité. Mon chum a l’air de bien saisir le tout alors que moi j’en suis au  » Pourquoi? »!!!

Alors une fois par année, à la St-Jean, ils organisent un genre de combat amical  (?).  Ce sont des combats à 1 contre 1. Chacun leur tour, ils donnent un coup de « pinga » à l’adversaire, comme un coup de fouet.  Le premier qui abandonne perd.

Maintenant: qu’est-ce que la « Pinga »? Pour l’occasion, il s’agit d’une pinga de taureau; et oui, rien de moins qu’un pénis de taureau que quelqu’un a étiré le plus possible pour en faire un genre de fouet!!! Vraiment, le comble de la virilité: pénis et bataille!!!

Qui a eu cette idée? Personne ne peut le dire… Maintenant, je vous laisse deviner où nous serons le 24 juin prochain et qui sera l’attraction du jour avec sa pinga à la main???

DSCF7368

 

Plus de photos: https://plus.google.com/photos/109753339838380499244/albums/5867584318606545153