Pura vida a la playa!

Nous revenons d’une superbe semaine à la plage avec nos amis Corinne, Alain, Ely et Axel Yan.  Nous allions rejoindre une amie de Corinne, Marie-Christine qui était là avec sa petite puce, Abigaël et son chum Jonathan. Bon, cela fait bien du monde, mais l’important est de savoir que nous nous retrouvions une petite gang de Québécois!

Les Bizoulis toujours chanceux!

À notre arrivée à notre petite maison de bord de plage, nous avons remarqué que toutes les autres petites cabinas étaient scellées, sauf celle de Marie-Christine…! Gros point d’interrogation: est-ce un endroit insalubre? Y-a-t-il une invasion quelconque? Sommes-nous en danger?  Parle, parle jase avec notre super hôte Enrique, voici donc ce qui c’est passé:

– le jour de notre arrivée, les inspecteurs de la municipalité sont passés pour fermer notre charmant coin de paradis: un mini hôtel qui compte environ une dizaine de cabines, une grande maison-dortoir, une salle à manger, une piscine et le tout, directement sur la plage!  La cause: les propriétaires avaient des taxes impayées.  Quel meilleur moment que la semaine la plus occupée de l’année (la semaine sainte est encore plus populaire que la semaine de Noël pour des vacances à la plage car tous les Ticos sont en vacances!) pour mettre de la pression et recevoir le paiement attendu!!!

– Trop gentil, Enrique a réussi à garder Marie-Christine et sa petite famille invoquant le jeune âge du bébé. Pour nous, sans même nous connaître, il a dit que nous étions de la famille, des amis de son fils et que nous habiterions dans sa maison!!! Ouf! Nous sommes passés à un poil de nous retrouver « sans abri » à la plage!!!

– Enrique travaille avec sa femme, Mariella et c’est elle qui a eu la tache de rappeler tous les clients qui avaient réservé pour leurs annoncer qu’ils ne pouvaient pas les recevoir… En pleine, semaine sainte, quand tes vacances sont prévues depuis quelques mois… Ouch!

– Comme on dit « le malheur des uns fait le bonheur des autres… »! Nous avons donc eu l’endroit pour nous! Piscine, salle à manger, plage,… un petit paradis!  Enrique et Mariella étaient aussi plutôt contents (une fois les détails réglés) car cela faisait très longtemps qu’ils n’avaient pas eu de vacances!!!

L’endroit a rouvert le jour de notre départ…!

La plage était à l’infini et remplie de dollars de sable!!! Tout était parfait…encore une fois!

Je vous laisse avec ma citation de la semaine:

« Le superflu est onéreux, l’essentiel est offert!» F.Lenoir , L’Âme du monde

Plage-Corinne