Avez-vous une adresse postale? Une quoi?

La fille d’une amie a démarré un journal voyageur. Vous vous souvenez; nous avons participé à un tel journal  l’an dernier? C’est génial! Chaque élève envoi son cahier à la personne qu’il connaît qui habite le plus loin de chez lui; celui qui le reçoit fera de même et ainsi de suite! J’adore le concept! J’étais donc super contente que Mylène et sa fille Léticia aient pensé à nous! J’avais oublié un détail…

Je n’ai pas de boîte postale. Je fais toujours venir mes trucs via de la visite car mon expérience avec la poste costaricaine pour recevoir du courrier a été très peu concluante, voir un gros échec.  En réalité, nous avons reçu 1 envoi sur 3 et ceux que nous n’avons pas reçu n’ont pas été retournés à l’expéditeur…  (Heureusement, aucun ne contenait des milliers de dollars! 😉

Comme je n’avais pas de visite de prévue cette fois-ci (que ce passe-t-il donc???) , j’ai tenté de me trouver un ami costaricain avec une adresse postale.  Ça l’air facile pour vous qui avez tous une adresse postale de rattachée à votre maison ou votre appartement, mais ici… personne n’a d’adresse!

Je ne m’étais jamais trop arrêté à la chose, mais mes amis Costaricains n’ont pas d’adresse postale et ne comprennent pas très bien à quoi cela peut servir! Tous les comptes qu’ils ont, ils doivent passer les payer en personne (certains ont commencé à le faire via internet).  Tu te rends, tu le pais et tu reçois ton reçu! D’ailleurs, tu peux payer tes comptes un peu partout; à  certaines épiceries, certaines  pharmacies, au bureau de poste (!), dans certaines boutiques,…  Donc, concrètement, tu arrives à la pharmacie et tu dis « Bonjour, je viens payer mon compte d’ électricité ».  Avec ton numéro de client, ils te donnent le montant à payer et hop! Tu es à jour!

〈 Petite anecdote: l’autre jour, j’attendais en file à l’épicerie derrière une dame qui je crois était venu payer tous les comptes d’électricité de tous ses voisins…  en petite monnaie… Cela fait partie de la pura vida! 〉

La semaine dernière, j’ai finalement trouvé quelqu’un qui avait une adresse à me « prêter ».  J’étais super contente.  C’était une amie d’un commerce. Quand elle m’a finalement rappelé pour me donner son adresse; c’était une adresse courriel!!!  Je lui ai ré-expliqué ce dont j’avais besoin: une adresse pour recevoir des documents en papier.  Elle m’a dit qu’elle me reviendrait le lendemain… je n’ai jamais eu de nouvelles…

La bonne nouvelle est qu’entre temps j’ai appris que ma nouvelle voisine attendait de la visite qui arrivera de la Floride, un couple qui a une adresse  là bas (Yé!) et qui pourra m’apporter le fameux journal!!! Youpi!