Journée sans prix!

On entend souvent dire: » pour le reste, il y a Master card » et bien, je vous jure, que pour la journée que nous avons eu, il n’y a aucune carte, rien qui puisse te l’offrir.  Une journée mémorable, touchante, unique. Aussi, une journée qu’il est impoosible de vivre en tant que touriste; il n’y a pas une agence qui puisse vous offrir une telle rencontre. Nous nous apercevons que c’est ce que nous préférons du voyage: les rencontres, les échanges, bref, les gens!

Le café

Aujourd’hui, nous partions rammasser du café à Palmitos; la première petite ville où Josée et Eric ont habités au Costa Rica.  Fidèles à notre habitude, nous sommes partis un peu plus tard (nous sommes si contents que nos hôtes soient comme nous sur ce point!!!). Premier arrêt, El Bénéficio, l’endroit où le café est préparé puis empaqueter. C’est un endroit qui n’est pas ouvert aux touristes, ils ont été super gentils de nous accueillir pour une visite des lieux.

Le processus commence à l’extérieur. Le café est « écossé » puis « fermenté » avant d’aller se faire sécher.

Dehors, il y a du café partout qui sèche! Le café sèche à 30% dehors; le reste se fait à l’intérieur.

04-DSCF4624

Pour chauffer les machines, ils utilisent la « cosse » de café et des bois qu’ils trouvent en cueillant.

Le café est trié: voyez le petit trou reçoit les grains de première qualité, le deuxième, un café de bonne qualité: les sacs remplis à partir de ces deux compartiment seront exportés principalement en Italie et en Allemagne. Le troisième trou reçoit la moins bonne qualité; devinez où ira ce café? Et oui, c’est le café qui sera vendu au Costa Rica!!! Ce bénéficio produit un café qui est vendu en exclusivité chez Wall-Mart… !

03-DSCF4592

Fait cocasse; le seul sac de café identifié indiquait  » Produit du Guatemala » !!! On a bien ri! On nous a dit que c’est parcequ’ils réutilisent les sacs: ces sacs ne sont pas exportés!!!

02-DSCF459101-DSCF4587

Pique nique

Ensuite, nous sommes allés faire un pique nique à l’ancienne maison de Josée et Eric: Wow!!! C’est tellement beau ce qu’ils ont fait du terrain; on se serait cru au jardin!!! Et là, les enfants ont eu un plaisir fou qui nous a fait partir … un peu plus tard que prévu! Voyez par vous-même la nouvelle attraction au Costa Rica: le palmier toupie!!!

06-DSCF463407-DSCF4647

Le coeur du café

Ensuite, nous sommes partis pour aller ramasser du café, mais nous sommes arrivés alors que les ramasseurs terminaient et amenaient leur café pour se faire payer! Incroyable.  Il faut savoir que tous les ramasseurs viennent du Nicaragua. Ils viennent en famille, ce qui inclut des enfants et des bébés! Nous allions y rencontrer Reina, une amie de Josée, qui vient chaque année ramasser du café avec son mari, leurs 5 enfants et la petite de leur aînée! Ils travaillent en général 4 mois et amassent 1000$ en tout: pouvez-vous croire ça! Cet argent leur servira pour toute l’année à venir. Au Nicaragua, ils vivent sans eau, sans électricité… ils vivent avec rien.  Ici, ils sont bien puisqu’ils ont une petite habitation de fournie: deux pièces, des lits superposés, certains avec matelas, le « four » à bois dans la maison,… Reina se lève à 3 heures du matin pour préparer le déjeuner et le dîner et pour laver le linge. À 6h ils partent travailler. Même la petite de 5 ans ramasse!

09-DSCF4674 12-DSCF4684 08-DSCF4671

Reina était super contente car elle vient d’apprendre que le gouvernement du Nicaragua va lui donner: une vache, un cochon, cinq poules, cinq morceaux de tôle et cinq sacs de ciment.

13-DSCF4700 14-DSCF4701

Toute la famille a le sourire aux lèvres et ils étaient super contents de nous recevoir.  Josée a invité Anthony, 13 ans, à venir passer quelques jours à la maison: vous auriez dü voir comme il était content.  Je vous dirais que c’est assez confrontant comme rencontre… Eux qui n’ont rien et ont le sourire aux lèvres versus nous, au Canada qui avons tout et trouvons le tour de nous plaindre… Pour eux, nous sommes des riches et je crois qu’ils ne croient pas que ce soit possible pour eux d’un jour être « riche ».  Ce qui m’intrigue serait de savoir ce qui se passe dans leurs têtes: est-ce qu’ils ont des projets? Des rêves? Sinon, comment c’est de vivre quand tu connais déjà ton avenir? Est-ce que tu peux garder ton sourire en sachant qu’à chaque année de ta vie tu reviendras ramasser du café au Costa Rica pour passer la prochaine année?  Et moi, personnellement, comme maman, avec mes quatre cocos: quelle chance j’ai! Reina et moi avons pratiquement le même âge; est-ce possible que la seule différence entre nous soit notre lieu de naissance?

Petite anecdote … petite leçon?

Après la journée de travail, Josée a acheté un petit jus à Anthony; elle n’en a pas acheté aux nôtres qui en boivent souvent. Anthony était super content!!! En ouvrant son jus, il a pris une gorgée puis a toute de suite offert des gorgées à tous les autres enfants!!!

En plus…

J’ai oublié de vous dire que pour venir récolter le café, les Nicaraguans doivent passer la frontière de façon illégale!!! Ils se faufilent en rampant dans les herbes longues… Une année, il y en a un qui a pilé sur un nid de guêpes… Ils se sont tous mis à courir… et se sont fait prendre; ils ont du retourner au Nica!!!

Plus de photos ici…