Spécial Serpents; pour mon oncle Dan, Tatie Régine et tous ceux qui ont peur de cet inconnu.

C’est le temps du grand ménage ici, le grand ménage de la propriété. À chaque année il faut couper, nettoyer tous les espaces verts afin que cela ne devienne pas une jungle incontrôlable et aussi pour empêcher que s’y cachent des bibittes plates comme des serpents! Je ne sais jamais trop comment abordé l’aspect « serpents » et j’écris en touchant toujours du bois!

Je sais que beaucoup de personnes ont peur des serpents et pour cause.  C’est une bête que nous connaissons peu.  De nos pays lointains, nous nous sommes faites une idée et je ne sais trop pourquoi, mais on dirait que nous arrivons tous en terre tropicale avec l’idée que les serpents nous sauteront dessus dès notre arrivée! La première chose à savoir est donc: les serpents ne souhaitent pas plus vous rencontrer que vous!

Ainsi, ils se tiennent davantage dans les champs et les herbes hautes où peu de gens s’aventurent.  Il y a au moins 7 types de serpents vénéneux au Costa Rica dont certains peuvent être mortels.

En quatre ans et demie, nous avons vu très peu de serpents (je dirais 4 ou5 vivants, aucun vénéneux) et ne connaissons personne qui se soit fait mordre. (Eric H. s’est fait mordre par un boa (et oui! un boa peut mordre! Vous ne le saviez pas? Lui non plus…!) et un homme du village a survécu à une morsure de fer-de-lance : par contre, dans les deux cas, c’était avant qu’on arrive!).

Le pire des pires est le serpent de mer.  Ses morsures sont rares, mais quand ils mordent, ce sont le plus souvent des pêcheurs qui sont au large et qui sont incapables de se rendent rapidement à un hôpital.  De toutes façons, il semble que ces morsures soient tellement rares qu’il n’existe pas d’anti venin.

Sinon, sur terre, ici le pire est le fer-de-lance que nous appelons ici terciopelo.  Aussi, le plus souvent, les gens qui se font mordre sont des travailleurs dans les champs et qui sont loin d’un hôpital.

Cette semaine, en faisant le grand ménage, Gabylan, le jardinier, a trouvé, et tué, un terciopelo.  Cela me donne évidement des frissons, mais il était (comme convenu!) dans les herbes hautes, là où les enfants savent qu’ils ne doivent pas aller.

DSCF0219

Voici le fameux fer-de-lance tué cette semaine. On peut voir qu’il venait de manger quelque chose, probablement une souris (il ne peut pas avoir que des défauts!).

Comment reconnaître un serpent vénéneux

Si vous êtes assez téméraire pour prendre deux minutes pour analyser un serpent qui croise votre chemin, voici les signes pour savoir s’il est vénéneux ou pas.  À noter que moi, je ne prendrais pas de chance: les non-vénéneux peuvent mordre aussi!!

1- ils ont la tête en forme de diamant;

2- ils ont des yeux de chat;

3- Ils ont de petits trous sous les yeux;

4- leurs écailles ont une forme différente sur la tête que sur leur corps;

5- leurs écailles sont dures.
Les couleurs voyantes sont souvent à se méfier, mais la nature étant ce qu’elle est, il y a des imitations alors… on ne prend pas de chance!

Prévention

Si jamais vous entendez parler d’un touriste qui s’est fait mordre par un serpent quelconque, sachez qu’il ne s’agit pas d’un touriste qui s’est fait mordre sur son balcon en sirotant son café. Le plus souvent ( presque tout le temps), il s’agit plutôt d’un « tata » qui a voulu faire son « smart »!

L’important est de ne pas paniquer et de laisser passer.  Une fois, en revenant de l’école,, un serpent traversait la rue.  Ma voisine a juste pris une branche avec des feuilles et a doucement « balayé » le serpent qui a rebrousser chemin.  J’étais pas mal surprise. C’était beau à voir, tout en douceur pendant que moi j’étais figée sur place!

Il ne faut donc pas marcher dans les herbes hautes et regarder où on marche, où on s’assoit et où on pose les mains lorsque nous sommes dans un parc ou dans la nature car voici les endroits les plus mordus:

– au pieds (50%),

–  les mains (27%),

– les jambes (18%),

–  les bras (4%

– la tête et le cou (1%) .

Saviez-vous que…

-tous les anti venins de serpents pour les Amériques sont produits au Costa Rica?

– pour produire les anti venins, le venin de serpent est injecté dans un cheval?  Semaine après semaine on augmente la quantité jusqu’à ce que le cheval produise son propre anti venin naturel.  Une fois au niveau, du sang est retiré de l’animal, est purifié puis déshydraté.  Ce n’est pas dangereux pour le cheval.

– c’est en Asie-du-sud et en Afrique qu’il y a le plus de morsures de serpents?

 veninFabrication d’anti venin!

Pour vous laisser sur une belle note, revoici la danse nuptiale qu’Eric a réussi a capter l’an dernier pendant la construction. Beau moment!

 

 

Bref, il ne faut pas s’empêcher de voyager par peur des serpents; la réalité est beaucoup, beaucoup moins pire que tout ce qu’on peut s’imaginer!