SJDS… otra vez!

Encore une fois à San Juan del Sur!  Nous avons choisi de revenir ici, chez Rosita (vous vous souvenez où le mot de passe pour internet comporte 352 caractères?) pour nous reposer et travailler un peu.

Notre voyage au Panama a été très agréable, mais comme nous avons bougé beaucoup en un mois, le temps est venu de décanter un peu, tant pour nous que pour les enfants.

C’est très drôle car présentement, chez Rosita, il y a comme un groupe de motards, des vieux motards maganés…! À vrai dire, je n’ai pas vu de motos, mais c’est IMPOSSIBLE qu’ils ne soient pas des « bikers » (je vais essayer de prendre une photos incognito, vous comprendrez;)! Cela me fait rire parce que cela fait un drôle de mixte: la grosse famille avec de jeunes enfants à la même table que le cousin et la mère de Mom Boucher! 😉  Au dîner, les enfants ne pouvaient s’empêcher de les fixer (je les comprends bien, j’avais moi-même les yeux qui crochissaient). Et encore, les enfants ne comprennent pas encore trop l’anglais, Eric et moi pouvions suivre la conversation….

Il y en a une qui finissait toutes ses phrases par :  » I was so drunk…! ». Elle s’est finalement levé et a dit:  » Ok, see you later, after « General hospital » ( Quoi? Ils doivent bien être rendu à la 500 000è saison!).  Puis, ils se sont mis à rire des gens qui demandent des drinks « spéciaux »:  » WTF; there’s beer and shot, what do you need more? »

Je ris bien comme ça, mais ils sont gentils.  C’est l’image de nos deux groupes qui frappe un peu!

Deux frontières en quelques jours

Nous avons passé deux frontières en quelques jours. Celle du Panama a été notre plus pénible à ce jour!!! On nous a dit qu’il y avait un match de foot plus le carnaval: résultat: la frontière était bondée…. Plus de 4 heures que cela nous a pris!

Est-ce que je vous ai dis que mon chum est incroyable? Alors que la fumée me sortait par les oreilles (c’est génétique:chez les Piché, nous n’avons pas de patience pour tout ce qui pourrait facilement être plus efficace. Non, mais, ils nous faisaient déplacer, d’un poste à l’autre, tous les passagers de l’autobus au complet… À chaque fois que nous pensions que ça y était; pouf! Ils nous envoyaient ailleurs.)…  Bref, pendant ce temps, Eric me suivait avec les enfants (car tu ne sais jamais quand ils demanderont à voir tous les membres de la famille et assurément, ils le font tout le temps quand il y en a un aux toilettes) Eric s’assoyait avec les enfants, calmement, pour dessiner ou juste attendre…  Moi, je suivais le « troupeau »; il faisait super, super, super chaud; il y avait du monde partout … Puis, là je me disais qu’il allait falloir faire manger les enfants… Mais à chaque fois, tu penses que cela ce termine et tu n’oses pas t’éloigner au cas où…

En tous cas, c’est Eric qui est finalement aller acheter de la bouffe: deux plats de riz pour 10$. Quand il a demandé des fourchettes supplémentaires, la dame lui a dit qu’avec deux plats, il avait droit à deux fourchettes.  Il lui a dit qu’ils étaient fous (locos) et est parti presqu’ aussi calme que quand il était entré! 🙂

La frontière du Nicaragua a été plus facile. Le bus nous débarquait à la frontière et il n’y avait pas beaucoup de monde. Aussi, il y a maintenant une clôture du côté du Costa Rica: ainsi les milliers de « tannants » qui veulent te vendre le formulaire à remplir, t’offrir un taxi ou te changer de l’argent ne peuvent plus approcher. Mais j’aurais dû faire un vidéo, il y en a tout de même quelques uns qui s’installent de l’autre bord de la clôture et dès que l’autobus s’arrête, ils se mettent à crier pour te vendre leurs trucs…

3-DSCF6394 1-DSCF6381 2-DSCF6383

6-DSCF6403 4-DSCF6400 5-DSCF64019-DSCF6415 8-DSCF6414